De Kushimoto à Tokyo. Tokyo et ses environs

 

Le 21/10/2015

C’est donc reparti. Le but est de quitter Kushimoto et rejoindre Tokyo pour rendre visite à mes amis avant de m’installer à Osaka et y travailler. J’ai prévu d’aller dormir chez Thomas, un ancien client du Nyanko qui est désormais installé à Tokyo. J’estime qu’il va me falloir de 1 à 3 jours pour m’y rendre en auto-stop.

Comme ici c’est la campagne, les gens ne font pas de longs trajets. Ce n’est pas difficile de se faire prendre en stop mais je ne vais pas très loin à chaque fois. C’est après 5 véhicules que j’atteins enfin l’autoroute de Tokyo, à  Tsu,  à  l’est de Osaka. Parmi mes généreux conducteurs, il y a une voisine des Shibata, un livreur de bières, un prof en coupé Mercedes… :

Le long de la péninsule de Kii :

P1160839

 

J’arrive donc sur une aire d’autoroute près de Tsu, il est 17h30 (je suis parti à  10h30), la nuit approche et personne ne s’arrête. Seuls deux motards fans de l’équipe de football d’Italie, curieux et compatissants, m’apportent une canette de café bien chaud et me souhaitent bon courage. Il est 18h30, il fait nuit et froid, c’est tout pour aujourd’hui, je remballe mon carton d’auto-stoppeur pour aller me coucher. C’est à ce moment là qu’un Japonais, bien habillé,  vient me voir. « Je vais à Tokyo »,  me dit-il.

C’est dans son Kangoo avec le volant à  droite que nous partons. Il est reporter et revient d’Hiroshima où il participe à étoffer le contenu de la prochaine publication du Lonely Planet sur la gastronomie japonaise. Nous écoutons sa playlist de musique rétro et n’en revient pas que je reconnaisse certains morceaux dès l’intro. Nous discutons pas mal à propos de la France dont il est fan mais ne parle pas un mot de français et n’y est jamais allé.

C’est à 1h30 du matin,  après 650km, qu’il me dépose à Mikata, tout près du parc oú est installé le Musée Ghibli. En 13h, je suis à  Tokyo, alors que si j’avais ma voiture, j’aurais mis 8h,  et m’aurait coûté 18000 yens (130€) en train.

Le 22/10/2015

C’est dans ce parc très fréquenté,  à l’abri des regards et dans la végétation que j’ai passé la nuit.

P1160844

Une fois en ville, c’est plus dur de faire du stop,  je finis donc en métro. Près de chez Thomas, des yakisoba spécial Halloween, à l’encre de sèche. Ça se mange mais il y a un petit arrière goût de mer :

P1160845

Me voici de retour à Tokyo. J’ai ma foi déjà beaucoup parcouru ses quartiers mais je vais pouvoir aller visiter les derniers lieux célèbres que je n’ai pas encore vus.

Je commence mes visites assez timidement ; je profite bien d’avoir un toit, une vraie cuisine et internet mais surtout j’ai passé 4 mois dans la campagne et les montagnes et me voilà en plein cœur de la plus grande ville du monde, qui plus est, dans l’un des quartiers les plus animés. De voir toute cette animation, ces néons et ces immeubles, je me sens oppressé et même stressé.

Du coup,  je ne fais pas trop de sorties, seulement 2 ou 3 par semaine. Et je peux publier le précédent post.

Le 24/10/15

Rendu le week-end, mon amie japonaise, Miho, m’accorde une journée et me propose de visiter Nihon Minkaen : c’est un musée à ciel ouvert présentant de vieilles demeures traditionnelles démontées des 4 coins du Japon pour être remontées ici afin d’y être préservées et montrées au public.

Même si pour la plupart, j’ai une impression de déjà vu après avoir parcouru la moitié du Japon,  je trouve que c’est une bonne idée de visite pour ceux qui viennent au Japon pour 2 ou 3 semaines et bien sûr n’ont pas le temps de battre la campagne. Il faut y consacrer une journée entière  :

P1160855

Le 26/11/2015.

J’avais appris que Lorris, passionné de culture japonaise alternative et ancien habitué du Nyanko,  arrivait sur Tokyo pour visiter la ville pendant 2 semaines. Il m’a proposé de retourner au Takao-san car je m’y connais en montagne.

C’est une bonne idée, car aujourd’hui je vais pouvoir faire l’ascension de jour, sans pluie et avec plein de gens.

En effet,  il fait beau et les Japonais sont venus en masse pour se promener et voir le début du rougeoiement des feuilles. Les sorties scolaires, les retraités et quelques jeunes (qui ne sont pas à l’école) gravissent la route numéro 1.

Faut dire que c’est la sortie idéal à 1h de train du centre de Tokyo :

De beaux panoramas :

P1160871

Un complexe de temples :

P1160887

Et avec de la chance,  une vue sur le mont Fuji :

P1160891

Pour le retour, nous avons quand même choisi d’éviter l’axe principal surpeuplé et nous avons pris le chemin numéro 6 passant par la forêt, le long d’un ruisseau. Je conseille vivement cette route au retour car elle donne une vision représentative des quelques sentiers sauvages du Japon où les Japonais ne vont pas. C’est d’autant plus agréable du fait d’avoir gravi la montagne parmi un millier de personnes.

Le 29/10/2015

Aujourd’hui, c’est une sortie spéciale TV japonaise.

Près de chez Thomas, je tombe sur un building au design surprenant, pour cause, il appartient à Square Enix, les créateurs de la série des Final Fantasy, Valkyrie Profile et d’innombrables RPG (jeux vidéos) :

P1160900

Toujours à Shinjuku, c’est Godzilla que l’on peut venir rencontrer. Il a élu domicile dans le tout nouveau building de la Toho, ce studio à l’origine du roi des monstres de cinéma. Le building abrite des restaurants, des salles de cinéma et un hôtel.

Avec un peu d’imagination, c’est plutôt impressionnant de le voir grandeur nature. De plus, en s’infiltrant par les ascenseurs,  il est possible d’atteindre la terrasse pour le voir de près. La terrasse est réservée aux clients de l’hôtel mais l’air de rien, j’ai demandé au vigile (staff ? ) et il m’a aimablement permis d’y aller :

P1160902

Pour la suite, je me rends à Odaiba, un polder où a été construit un quartier moderne et animé. Pour m’y rendre, j’emprunte le Rainbow Bridge,  c’est l’occasion de le faire à pied. Car contrairement à ce qu’on m’avait affirmé il y a 7 ans, c’est faisable à pied et sympa. Par contre sans l’aide d’un passant,  je n’aurais jamais trouvé l’entrée piétonne. À savoir que le métro suspendu pour s’y rendre est cool mais assez cher :

P1160917

Ici,  c’est Gundam que je suis venu voir.  Il fait 18m de haut et mérite sa place ici. Pour ceux qui ne le savent pas, Gundam est hyper connu au Japon : c’est le héro robot (mécha – prononcé « méka ») d’une serie de dessin animé qui a débuté à la fin des années 70 et est toujours sur les écrans aujourd’hui :

P1160924

Je comptais également aller à Oedo Onsen Monogatari, un parc d’attraction sur le thème des onsens,  mais par deux fois on m’a vivement déconseillé d’y aller car cher, rempli de touristes et pas toujours très propre (si quelqu’un y est allé, je veux bien un autre avis dans les commentaires).

De retour à Shinjuku, il me reste à  visiter le Golden Gai et Kabuki-cho. Pour le premier, Thomas m’a dit que ce n’est pas très intéressant et surtout les bar y sont chers,  profitant que le quartier soit à la mode. Du coup, comme il est tard, je remets la visite à Plus-tard (qui lui-même la donne à Jamais).

Par contre, Kabuki-cho est sur ma route. Kabuki-cho est le quartier chaud de Tokyo. D’innombrables néons mettent en valeur les bars à hôtes et hôtesses où de gros costauds à l’entrée lancent des « what’s up,  guy » amicaux afin d’attirer les passants étrangers.

C’est pas plus rassurant que ça, mais c’est à voir, au moins pour les gars (je crois) faisant les beaux devant leurs bars.  Je n’ai évidemment pas pris de photo, sauf de loin  :

P1160935

Le 31/10/2015

C’est à nouveau le week-end et Miho me propose d’aller à Kappabashi. C’est à Asakusa, une grande rue juste à côté du Senso-ji. Le Senso-ji est l’endroit du Japon le plus visité mais on ne connaît pas forcément Kappabashi, à tort.

Kappabashi est la rue où on peut trouver tout ce qui est en rapport avec la cuisine. Tous les ustensiles, de beaux couteaux, mais aussi les « sample ».

Les sample (sane-pou-lou, prononcé à la japonaise) sont des répliques de plats que beaucoup de restaurants mettent dans leurs vitrines pour montrer en un coup d’œil ce qu’ils proposent. Et c’est très pratique pour tous ceux qui ne lisent pas le japonais. Ils sont réalisés en plastique mais donnent vraiment faim :

P1160944

Les magasins sont remplis de nourritures factices, certains proposent même des ateliers pour faire soi-même des tempura ou des laitues :

P1160945

À l’origine, les sample sont destinés aux restaurants mais maintenant tout le monde peut en acheter. On trouve des plats bien-sûr mais aussi des porte-clés, ou des kits pour faire soi-même des nombreux plats. À savoir que tous les articles sont fait mains (je crois) et donc sont assez chers.

Compter une grosse demi-journée pour visiter la rue, surtout si comme moi vous aimez faire la cuisine.

Le hamburger de rêve :

P1160946

Le 02/11/2015

L’un des derniers jours de Lorris sur Tokyo, nous partons visiter Akihabara. Nous tombons sur cette, sur ce…. sur ça !

C’est un concept japonais. C’est, à la base, un scooter mais les caractéristiques sont plus celles d’une moto. Ça s’appelle un Big Scooter,  de 50cc à plus de 700cc et se prêtant particulièrement bien au tunning :

P1160950

Le 05/11/2015

Comme quoi les deux sont compatibles :

P1160953

Depuis mon arrivée sur Tokyo,  l’Aventure est au ralenti.  J’ai déjà vu beaucoup de choses,  il fait assez froid et je m’empâte. Du coup, une petite routine prend place. Elle est composée de quelques rendez-vous avec mes amis japonais, de petites excursions pour découvrir le quartier, d’un peu de révision de japonais, faire des courses, le ménage, cuisiner et beaucoup trop de vidéos YouTube. J’ai rattrapé 7 mois de vidéos des youtubeurs que je suivais avant mon départ… C’est pas bien.

Ça a duré jusqu’au 20 décembre, date à laquelle Floriane est revenue au Japon.

J’ai tout de même apprécié faire l’homme au foyer.  🙂

Le 15/11/2015

Heureusement que le week-end Miho est là pour me proposer des sorties.

Cette fois-ci, nous allons au Showa Kinen Parc. C’est un parc assez connu des Tokyoïtes surtout à la saison des cerisiers en fleurs et celle du rougissement des feuilles. Le parc est payant (410¥) mais regorge d’activités, surtout en été (il y a même de la pétanque !). Le parc est grand et il faut prévoir la journée entière (attention, le parc ferme avant 18h). Dès l’entrée, le parc annonce la couleur : le jaune des Ginko :

P1160958

Le parc est de style paysager mais accueille,  par une seule petite entrée discrète, un grand jardin japonais :

P1160964

À  noter qu’à l’extérieur du parc, à 100 ou 200 mètres de l’entrée, sur une bute,  on peut apercevoir le Mont Fuji par beau temps.

Le 17/11/2015

Il ne me reste plus que 3 jours avant l’arrivée de Floriane sur Osaka. D’après les dires de beaucoup et du fait de sa notoriété, il me faut encore visiter Kamakura avant de quitter la région de Tokyo. Jusqu’à maintenant, ce n’était qu’à moitié prévu dans ma liste de choses à faire car Kamakura est surtout connu pour ses temples et son bouddha. Et moi, des temples, j’en ai bien vu 150 (j’ai pas compté)  et le bouddha, celui de Nokogiri-san est plus grand.

C’est donc parti, je me ferai ma propre idée.

Kamakura est à 1h30 de Tokyo,  c’est donc un endroit idéal pour faire une sortie lorsqu’on n’a le temps de ne visiter que Tokyo lors de son séjour au Japon.

À l’arrivée, la gare débouche près de l’axe central de la ville et c’est naturellement que je me dirige vers le temple qui est dans le prolongement de celui-ci. C’est le Tsurugaoka Hachiman-gū, un temple plutôt joli et qui offre une belle perspective sur l’axe de la ville.

Je me dirige ensuite vers le Hase-dera,  je connais déjà de noms ce temple. En effet, il a pour particularité  d’avoir le même nom qu’un temple de Nara, pour cause,  ils renferment chacun l’une des statues jumelles de Kanon. Ces statues sont les plus hautes statues en bois du Japon et on été taillées dans le même arbre.

Hormis cette particularité, le temple est lui-même noir et blanc,  ce qui est très rare. Sur le côté, le jardin offre une vue sur la ville et la mer :

P1160976

Le jardin de Hase-dera vaut le coup et bien qu’il ne soit pas très grand, les points de vue qu’il offre sont variés :

P1160982

Il me reste à voir cette fameuse statue de Bouddha.

Il fait parti du temple Kotoku-ji qui n’est d’ailleurs pas visible. Avant de voir le Bouddha, il faut passer aux guichets, 200¥, puis juste après, le voilà, trônant sur sa petite place. Il est certes grand mais je préfère tout de même celui de Nokogiri-san ; plus grand et surtout entouré par la montagne. (douc pour voir un bouddha Allez à Nokogiri-san !  =))

P1160985

Non loin de là, la presqu’île d’Enoshima est également connue. Pour l’avoir parcourue sur Google Earth, j’étais curieux de la voir en vrai. Elle est à 8km, c’est donc parti pour 1h40 de promenade. Le chemin longe la côte et offre de beaux point de vue sur la presqu’île et le Fuji-san en arrière plan (encore 🙂 :

P1160987

Arrivé à  Enoshima, une petite rue marchande nous conduit vers l’entrée d’un sanctuaire où l’on commence l’ascension. Ce n’est pas bien difficile car chaque escalier conduit vers un endroit à visiter et nous permet de se reposer. Il est tout de même possible d’acheter un pass qui donne accès à des escalators.

Sur l’île, il y a donc le sanctuaire :

P1160991

De petites rues bordées de magasins :

P1160999

Et des chats, pleins de gros chats, tous blazés de voir des milliers de touristes :

P1170002

Comme le temps s’est pas mal dégradé, avec pluie et vent, je suis seulement allé au bout de la presqu’île sans faire les recoins. Mais l’endroit est agréable bien que bondé par beau temps.

Pour le retour, j’ai emprunté le petit train local sympathique et qui conduit directement à la gare de Kamakura.

__________________________________

Voilà, mon long passage à Tokyo touche à sa fin. Ce n’est pas le moment le plus intéressant de mon voyage mais j’y ai vu tout de même de jolies choses que je n’oublirai pas.

Le 19 Novembre au matin,  je partirai en stop pour Osaka, je prévois pouvoir rejoindre Floriane à l’aéroport avant même son arrivée le soir même.

Mais ça c’est une autre histoire.

__________________________________

PS : J’ai essayé de faire plus court pour ce post (30%) et j’ai mis des cartes comme suggéré dans des commentaires. Je compte changer le système d’affichage des cartes pour le prochain post. Si vous avez des questions ou d’autres suggestions, n’hésitez pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s