Bassho me basherait (un peu)

Je vous présente 5 haiku que j’ai composés à un moment pour commémorer un instant.
Je viens de quitter Matsuyama qui est une ville où les haiku sont très présents. Un sanctuaire est même dédié aux Camélias et aux haiku.
J’espère que ça vous donnera envie d’en faire autant.

Un haiku doit faire référence à une saison, évoquer un sentiment et avoir un rythme.

1)
Aujourd’hui encore il pleut
Mon sac à dos toujours aussi lourd
Au chaud devant mon ordi ?
Le 16/06/15 à Matsumoto

2)
Mon sac encore un peu lourd
La chaleur n’aidant pas
Je marche vers la découverte
Le 22/07/15 à Amanohashidate

3)
Fi du mal aux pieds, de la chaleur
Et du vingt-trois à l’horizon
Je suis face à l’océan
Le 21/08/15 à Hiwasa (Shikoku)

4)
Encore huit cent kilomètres
Avec la chaleur et un moine muet
Vite il me faut un haïku !
27/08/15 à Sasuki (Shikoku)

5)
Un futon, de belles choses
J’en oublierais mon voyage
Un soupir et reprends la route.
09/09/15 après Matsuyama.

À votre tour !

Publicités

2 réflexions sur “Bassho me basherait (un peu)

    1. En faite, ce n’est pas vraiment avoir de l’imagination mais de se laisser inspirer par le moment. Il est vrai que sans ce voyage, je ne fait habituellement pas de haiku…
      Mais pourquoi en faire lors d’un moment spécial comme une bonne soirée ou une sortie dans un parc.
      « Un instant de silence s’il vous plait, il me vient un haiku.  » ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s