Dans le Kansai

28/4/15

Aujourd’hui, c’est repos pour les jambes. Levé tranquille, lessive de soi et des vêtements ainsi que recherche des coins à visiter. Vers 15h tout est fait, nous pouvons donc partir pour visiter Osaka. C’est un départ tardif mais le but est de voir la ville de nuit.

Nous commençons par Tempozan, où sont réunis l’aquarium, un centre commercial orienté détente et la grande roue. P1110756Pour éviter d’autres dépenses, nous ne ferons pas l’aquarium d’autant plus que Flo l’a déjà fait auparavant (mais il vaut le coup). Nous nous dirigeons vers le centre commencial qui nous sépare de la grand roue ; dès l’entrée, l’ambiance est étonnante et reproduit des vieilles ruelles.

P1110763

Nous y testons enfin nos premiers nikuman, l’un est à la vapeur, l’autre frit. Ils sont de bonne taille pour 350 et 400¥ mais ce dernier, bien que croustillant est un peu trop gras et un peu écœurant sur la fin.

Nous quittons l’etage des restos pour descendre à celui des magasins en tout genre. On y trouve un truc bien japonais, un concept qui ressemble au Nekocafé (bar à chat) mais à deux differences près : on ne peut pas y prendre de boisson et les pensionnaires sont de toute sorte, des chats bien sûr mais aussi des chiens, des lapins, des singes, une sorte de lama, un cochon, une sorte de gros ragondin, une tortue, un hibou, un iguane et sûrement d’autres. Ils sont répartis par catégorie dans 3 pièces et pour 600¥/h on peut tout caresser. L’un des chats a quelque chose de bizarre, il remue la queue come un chien…P1110764

Après avoir dévalisé un 100 yen shop fort sympathique, nous sortons, la nuit est déjà tombée. On est au pied de la grande roue, l’éclairage est superbe : les multiples couleurs s’animent comme si un feu d’artifice était tiré de l’interieur.P1110766 P1110770

Retour à la gare, cette fois-ci pour le centre le plus animé de la ville, Umeda.

À Umeda, il y a le deuxieme plus grand building d’Osaka,  c’est le Umeda Skybuilding.P1110780

On peut monter gratuitement jusqu’au 35e étage gratuitement mais évidemment, on n’y voit pas grand chose. Il faut payer 800¥ pour accéder au 45e étage et sur le toit.

Le 45e est composé de restaurants de luxe et de diverses choses pour les couples, cœur lumineux avec un poster géant de la tour en fond pour se prendre en photo, des sièges duo assez intimes face aux vitres pour admirer la vue. Ils ont trouvé un bon filon commercial en annonçant que c’est un lieu pour amoureux…

Le mieux reste le toit où l’on peut voir presque toute la ville sur 360° jusqu’aux montagnes. Ce paysage de noir et orange est vraiment beau et on voit les trains et voitures parcourir la ville.P1110795

Pas mécontents d’être venus jusque là.

______________________________________

29/4/15

Aujourd’hui, on va à Kyoto. On a décidé de faire le Fushimi Inari, même si c’est blindé de touristes.  Le tour de la montagne en passant par le sommet se fait en 1h30 environ. Les toriis et les marches se succèdent à l’infini, c’est vraiment un endroit photogénique.
image

image

Un fait amusant, on s’est aperçu qu’en bas il y avait les touristes Américains et Chinois, et en haut les Japonais et les Français. Quelle bande de feignasses ces capitalistes. Après le mont Inari, on reprend le train pour aller un peu plus loin, au mont Hieizan et son sanctuaire Enryakuji. Une partie se fait en funiculaire sur une pente à 28°,
image

et on fait le reste à pieds pour mieux apprécier les nombreux points de vue sur Kyoto.
image

Il y a beaucoup moins de touristes, c’est la nature, et il fait beau. Que demander de plus ? Les temples sont impressionnants, très massifs.
image

On en visite un en enlevant nos chaussures. Le vieux plancher est tout lisse à cause de tous les pieds qui sont passés avant nous. L’intérieur du temple est sombre, et une partie est dédiée aux trésors nationaux. On descend de Hieizan en bus, car on est en retard pour aller voir un ami. On se retrouve au centre de Kyoto, pas loin du célèbre quartier de Gion fameux pour ses Geisha. Les bords de la rivière et le soleil couchant sont idéals pour discuter.
image

Puis on va manger du cochon dans un restaurant coréen, le Butayarou (jeu de mot avec bakayarou, qui signifie en gros « espèce d’abruti ! »), avec masse kimchi et trucs qui piquent, et tout plein de bière pas chère.
image

On est rentré chez Valériane bien content de notre journée.

________________________________

30/4/15

Pour nous remettre de la soirée d’hier, bah on n’est pas sorti. On a regardé un film en mangeant des spaghetti bolognaise, et le soir on a regardé un film en mangeant des pizzas.
image

Voilà.

________________________________

1/5/15
Cette fois-ci, c’est le Namba Parks qu’on va voir de plus près. Des jardins sont organisés en terrasses sur huit étages, avec un petit ruisseau qui descend dans un petit bassin, et des petits poissons qui nagent dedans. image

C’est mignon tout plein, et tout ça à l’ombre des arbres et arbustes, bien appréciable vu la chaleur. D’ailleurs on a oublié de préciser que depuis qu’on est à Osaka, c’est l’été le printemps. La pluie a brusquement stoppé pour laisser place à un ciel sans nuage et une chaleur étouffante, il fait 28° dans l’après-midi. Flo s’est faite dévorée par les moustigres du coin, et c’est des boutons de compèt’ qu’ils lui ont laissés. Revenons-en à nos moutons. Le Namba Parks, ce n’est pas que des jolis jardins, c’est aussi un énorme complex de restaurants et boutiques en tout genre, le tout avec un design rappelant le Grand Canyon.
image

On y dégote un resto hawaïen spécialisé dans les burgers. Les steaks sont bien épais, la salade et les tomates sont fraîches, et le bacon frit à souhait. Miam !
image

image

Le ventre plein, on se dirige vers Biccamera, l’équivalent de la Fnac chez nous, mais en version x10. Il y a huit étages, répartis par catégories, pas facile de s’y retrouver. J’aimerais bien me trouver un dictionnaire électronique d’occas’ mais bizarrement j’en ai pas trouvé pour le moment. Apparemment, les gens qui en ont ne revendent pas les anciens mais les gardent chez eux. Je dois donc me rabattre sur du neuf. Mais après avoir regardé ce que propose Biccamera, je les trouve tous trop chers, et l’interface en japonais n’aide pas à en comprendre le fonctionnement. Je repars les mains vides, dommage.

On retourne chez Valériane pour notre dernière nuit chez elle.
image

Publicités

4 réflexions sur “Dans le Kansai

    1. Non, c’était trop cher, on en a profité pour visiter d’autres trucs à la place. On regrette pas, on a pu faire plein d’économies pour pouvour dépenser plus après :p

      J'aime

  1. J’aimerais bien avoir un centre commercial comme celui-là, ça nous changerait.

    Sympa ta roue. Sympa la vue.

    (Inari !)

    Pour le Fushimi Inari, il y a un endroit qui est censé être repris dans Kenshin (je suppose que c’est le même, pas loin du Hieizan et de Kyoto : http://oi57.tinypic.com/1z1w66g.jpg)

    J'aime

    1. Oui, il était cool ce centre commercial.
      Pour le fushimi, en fait tous les temples dédiés à Inari ont une succession – en plus ou moins grand nombre – de torii avant d’accéder à l’entrée du temple. J’ai pas lu Kenshin, mais sans plus de précision ça peut être n’importe quel temple Inari du Japon…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s