Retour à la réalité Partie 1 : Des hautes brumes à la ville

17/4/15
On a dormi pas trop mal, personne dans le coin pour nous faire partir. On entame la descente de Otome Toge (le col d’Otome) dans le brouillard qui s’épaissit à mesure que le temps passe. Avec les hauts bambous tout autour de nous, c’est assez surréaliste.

P1110183

En fonction de la lumière, de la nature des arbres sur le chemin, l’ambiance change radicalement. Il y a de plus en plus de rochers et cailloux à mesure que l’on descend. Quatre heures plus tard, nous voilà en bas. On est sur les rotules (enfin surtout Flo). Heureusement, le GPS indique un camping à 300 mètres de nous, au nord du lac Ashinoko.

P1110197

On paie une quinzaine d’euros pour deux, c’est pas trop cher, ça va. Il n’y a pas de douche, mais à l’accueil ils nous conseillent un onsen pas loin. Il est un peu cher, mais c’est parce qu’il est dans un hôtel de luxe, quelle classe !

P1110193

Comme le onsen ferme à 16h pour les non-résidents de l’hôtel, on se dépêche d’y aller pour en profiter un maximum. On sort au bout de 2h tout beau tout propre. On voulait faire un tour de bateau ensuite, mais il est trop tard alors on rentre. Petite visite du camping :  il y a des barbecues partout ! En extérieur aussi bien qu’en intérieur, en rond, en tables individuelles, sur les places de camping pour tente, partout !

P1110202

On n’a pas emmené nos merguez, donc ce sera pour une autre fois. À la place, on fait la lessive, c’est moins glorieux, mais totalement nécessaire. On étend le linge pour la nuit, tout en sachant qu’il ne sera pas sec demain. Au lit.
____________________________
18/4/15
On a mis le réveil plus tard que les autres jours, pour récupérer un max. On se dépêche de ranger le linge (mouillé) et les sacs, le check-out est à 10h. Un superbe bateau de pirates (du moins c’est comme ça que les locaux le décrivent) nous attend au port d’à côté.

P1110211

Nous prenons le Royal II (je me demande bien ce qui a pu arriver au premier…), qui est plein de Chinois. Quasiment pas de Japonais. Mon dieu, nous sommes tombés dans une attraction pour touristes ! Mais bon, le tour du lac est bien sympathique (on peut voir un torii dans l’eau, et on croise les deux autres bateaux pirates), alors on ne va pas trop se plaindre.

P1110228

On arrive pas loin du Hakone Shrine, mais avant on va manger. D’ailleurs il y a un vendeur ambulent de truc indescriptible juste à la sortie du bateau. Il faut tester ça:

P1110233

On s’éloigne des restos pour touristes et on croise un commissariat de quartier ; leur voiture est toute mimi, on a du mal à les prendre au sérieux.

P1110236

On continue notre route et on est enfin récompensé en trouvant un tout petit resto au bout de la rue. Il est moitié moins cher que les autres, et certainement meilleur.

P1110240

Le ventre plein, on est paré pour l’ascension des marches du sanctuaire de Hakone. C’est plutôt pas mal, avec la forêt de cryptomères de chaque côté.

P1110250

On continue ensuite en suivant le bord du lac jusqu’au bus qui nous emmène au téléphérique. Il y a plein de boutiques de souvenir, un aquarium, et une loutre(?) géante.

P1110254

Un paquet de kitkat au macha plus tard, nous voilà dans le téléphérique en direction de Owakudani. Les nuages sont tellement compactes qu’on ne voit rien.

P1110260

Dommage pour le point de vue… On en a même loupé les fameux œufs noirs qui cuisent dans les sources très chaudes du coin. On redescend de l’autre côté, pour prendre un funiculaire à destination de Hakone centre, où se trouve notre Guesthouse. On a le droit à un super accueil, l’ambiance est détendue, et on est même invité à participer à l’okonomiyaki party du soir. Mais avant ça, la douche ! La soirée est géniale, les guesthouseurs (quasiment que des Japonais) sont détendus, il y a de l’alcool, tout va bien.

P1110283

À la fin du repas, on sort tous pour se balader dans le patelin et admirer les sakura illuminés. C’est le dernier soir, on a de la chance.

P1110289

Puis retour à notre chambre pour un dodo au chaud et au sec.
______________________________________________
19/4/15
Départ de Nen’nekoya – notre guesthouse – pour aller à la Craft House que tant de gens nous ont recommandée. Il s’agit d’un jardin de l’époque Meiji, avec un coin réservé pour faire soi-même sa tasse en verre ou en céramique.

P1110331

Ça nous tente bien, sauf quand on voit le prix. On se contente de regarder les autres faire, on visite la boutique,

P1110306

et on fait le tour du jardin et de la serre en mangeant une glace sakura-matcha.

P1110324

 

C’est un tako no ki (« arbre-poulpe »).

Une chose est différente des autres jours, c’est bizarre, comme s’il manquait quelque chose… Mais oui, pas de pluie aujourd’hui, yattaaaa ! On se balade en t-shirt, trop bien. Le parc est sympathique ; fontaine, serres, plantes bizarres, les gens se promènent…
À la sortie, un distributeur rappelant qu’Evangelion se passe à Hakone.

P1110332 P1110333
Le tour fini nous nous dirigeons vers un onsen recommandé par la gérante de Nen’nekoya. On lui avait demandé de nous conseiller un onsen, tout de suite, elle nous a annoncé le plus populaire du coin. Mais on lui a précisé que l’on préférait du vieux, de l’authentique, connu seulement des initiés. Ça tombe bien, elle a ce qu’il nous faut ! C’est un onsen qui ressemble à la maison où emménagent les deux sœurs dans Totoro : genre coloniale et la peinture blanche toute décrépite.
Nous voilà en route pour ce fameux onsen. 40min de marche et nous y sommes ; il faut descendre par une petite entrée, la façade n’est pas en très bon état, la peinture est effritée, exactement comme dans Totoro.

P1110346

Par l’ouverture de la porte d’entrée, c’est sombre, d’un autre temps. L’espace d’un instant j’ai même voulu faire demi-tour, c’est pour dire ! Nous entrons doucement après un « sumimasen » pour nous annoncer, une petit vieille débarque juste à côté de moi par une petite porte. Sur-maquillée, rouge à lèvres rouge pétant et cheveux teints en marron avec brushing années 50, c’est la gérante parfaite pour cet endroit. Flo demande s’il y a un bain de libre, la vieille dame se retourne, cherche dans ses papiers et nous présente une feuille blanche avec écrit : « sorry, everything is engaged ». Damned, fallait-il donc réserver ? Je tente de l’amadouer en lui demandant de quelle année est le bâtiment. Meiji me répond-elle, aimablement. Je tente une deuxième question pour au moins avoir une visite mais mon niveau en japonais est trop faible… J’abandonne. Il faut vraiment que je progresse. En repartant, elle nous conseille tout de même le onsen d’en face. Mais ce n’est pas ce que nous sommes venu chercher aujourd’hui.
Il nous faut maintenant aller à la gare la plus proche pour poursuivre notre aventure.
La route y menant s’appelle « nostalgie promenade », en effet, c’est le seul terme valorisant qu’on peut donner à cette rue composée soit d’antiquaires, soit de magasins fermés. Sur le chemin, nous tombons sur le Fujiya Hôtel, un énorme hôtel aux allures de ryokan.

P1110354 P1110353

On voit qu’il date lui aussi de l’ère Meiji. Il y a une boulangerie qui lui est attachée, on y fait nos emplettes.

P1110359

Un pain au curry, un pain aux raisins et une brioche au cheddar.

Ensuite, direction la gare, pour descendre à Odawara et son château. En bas du château, cinq pauvres singes sont coincés dans une cage. Ils font pitié.

P1110372

Sinon les alentours du châteaux sont vraiment intéressants à voir.

P1110379

On décide d’ailleurs d’y planter notre tente. Sauf qu’il y a un vigile qui passe de temps en temps, donc par peur de se faire repérer, on se contente de dérouler les sacs de couchage derrière un buisson. La nuit est chaude, c’est pas si pire…..sauf pour les moustiques et le gardien qui nous a quand-même repérés. On l’a entendu passer deux fois à côté de nous durant la nuit, mais il ne nous a pas dérangés, et on a fait semblant de dormir l’air de rien. Du coup on s’est levé fissa le lendemain matin et à 6h on était parti.
_________________________________

Posté de Matsusaka.

Publicités

3 réflexions sur “Retour à la réalité Partie 1 : Des hautes brumes à la ville

  1. Toutes ces photos et vos commentaires. Ca donne très envie de retourner là-bas. Vous avez l’air de passer de très bons moments ! Continuez à nous faire rêver et voyager avec vos photos et vos récits.

    Aimé par 1 personne

  2. (Toujours Floriane qui est dans les choux 🙂

    Je veux pas dire mais ce lampadaire a une allure de… http://oi60.tinypic.com/2c11s0.jpg

    Sympathique le bateau ! (D’après http://www.hakone-kankosen.co.jp/foreign/en/recommend/royal2.html, le Royal II est basé sur un ancien vaisseau français, le Royal Louis).

    C’était bon au final votre truc indescriptible ?

    (Ahhhh les deux personnes à droite sur la photo ne sont pas des japonais, aaaah :p)

    Ce distributeur a l’air High-Tech pour un truc public x)

    Sympa le gardien, je suis sûr qu’ici vous auriez été dégagés illico !

    J'aime

    1. Merci pour les infos sur le Royal !
      Le truc indescriptible était du poulpe noyé dans de la sauce sucrée salée. C’était pas mauvais du tout.
      Oui, on n’a remarqué à plusieurs reprises que les gardiens préféraient nous laisser dans notre coin tant qu’on dégage le matin, plutôt que de s’embêter à nous virer.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s